Les juges ont fait le choix de confirmer ceux du Tribunal administratif, sans rendre lisible leur argumentation pour nos concitoyens et ainsi favoriser l’écriture d’un nouveau chapitre.

La « raison » de ceux qui prétendent détenir « la vérité »sur l’utilité de ce projet contesté, même s’il s’agit de l’Etat, n’est pas nécessairement utile pour l’avenir et les générations futures   En effet l’Etat se désengage de ses obligations en termes d’aménagement du territoire et de transport, prenant en otage les collectivités territoriales.

 En la circonstance le MNLE considère qu’il ne faut pas utiliser ce vote des juges, comme un argument d’autorité, pour faire cesser un débat qui ne s’est pas suffisamment déployé. Le rapport du Conseil général de l’Environnement et du Développement Durable (Ministère de l’Environnement) d’avril 2016 en est une preuve parmi d’autres.

Expression du MNLE PDL Nanturellement suite décision de la CAA de Nantes nov 2016

Article Ouest France du 8 Novembre 2016

LAISSER UN COMMENTAIRE