ALEP 80 avait demandé une réunion publique pour débattre du choix de la majorité municipale privilégiant le plus cher des postulants. Rappelons que pour un logement HLM du type F4 la note sera plus élevée d’environ 2500€ sur la durée du contrat. En l’absence de réponse nous avons demandé un report de la décision. Force est de constater que ce projet a été traité à la hussarde.
Pour ALEP 80 la question de l’énergie nécessaire au chauffage et à la production d’eau chaude doit être traitée de manière analogue à celle de l’eau : un service public local. Il a été créé il y a 5 ans. La municipalité le délègue pour 25 ans. Le sujet est donc d’une grande importance, tant pour le climat que le budget des ménages.
ALEP 80 ne renonce pas au débat public et envisage les suites à donner à la décision municipale pour qu’il puisse se tenir. Le citoyen pourra trouver sur le site MNLE, rubrique « les comités », une page numérique interactive où des informations et des arguments peuvent être échangés.
D’ores et déjà ALEP 80 tient à rectifier une erreur sur le prix actuel de l’énergie donné à 72€ le MWh (information donnée aux élus et à la presse). Or dans la dernière séance du conseil a été voté une délibération dans laquelle le prix est de 63,77€ le MWh (avenant 1 avec l’OPH). La fiabilité des informations est la première des conditions pour qu’un débat public puisse se tenir dans de bonnes conditions. La différence est sensible. Ce communiqué sera porté à la connaissance de madame la maire d’Amiens.
Soit, , elle accorde une ristourne à l’OPH, mais de quel droit, soit l’information donnée est erronée. Dans tous les cas il y a problème.

Le 8 novembre 2016

pour en savoir plus

LAISSER UN COMMENTAIRE