Service public de chaleur urbaine : une concertation bien maltraitée.

0
1045

La ville d’Amiens veut déléguer le service public local de chaleur urbaine en créant une SEMOP, c’est-à-dire en donnant les pleins pouvoirs à un opérateur pour une durée de 25 ans.

Une usine à gaz bien fragile. Mais en outre la majorité prend une décide à la hussarde en choisissant comme par hasard le plus disant. En attendant des informations plus complètes, voici la lettre envoyée au maire et le communiqué qui a suivi.

ALEP80 – Lettre SEMOP au Maire Mme Fouré

ALEP80 – Communiqué 1.11.2016

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plait écrivez votre commentaire !
S'il vous plait renseigner votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.