Programmation des prochains ateliers du FAME 2021 Marseille

  • LA DURANCE ET L’ETANG DE BERRE- Atelier animé par Monsieur Jean-Claude Cheinet- le 07/05/21 à 18h30)

40 ans d’action et de lutte pour réhabiliter l’étang de Berre en lien avec la chaîne hydroélectrique de la Durance et les activités industrielles du pourtour de l’étang.

Perspectives nouvelles : quel futur pour ce territoire où l’arrivée massive d’eau douce a été vécue comme une malédiction ?

  • LES GUERRES DE L’EAU AURONT-ELLES LIEU ? – Atelier animé par Monsieur Christian Pellicani – le 25/05/21 à 18h30.

Les guerres de l’eau auront-elles lieu ? Quand il s’agit de l’accès et du partage de l’eau, les journalistes ou les politiques ont tendance à manier l’hyperbole. Cependant, tout conflit géopolitique, entre Etats ou à l’intérieur des Etats, impliquant l’eau, transfrontalière ou pas, n’est pas une « guerre ».

Il peut se résoudre par des négociations, impliquant des rapports de force, comme pour les droits d’eau en relation avec le barrage Renaissance sur le Nil entre l’Ethiopie, le Soudan et l’Egypte. Ailleurs, comme dans le bassin du Lac Tchad, contrairement à certaines déclarations, ce n’est pas l’accès et l’usage d’une eau, soi-disant plus rare, qui serait à l’origine du terrorisme de Boko Aram. Au moyen Orient, en Palestine, en Turquie, en Syrie ou en Irak, l’usage de l’eau constitue cependant une arme dans les guerres qui ont aussi d’autres causes. La maîtrise en aval de l’eau par la Chine du Yarlung Zangbo (Brahmapoutre en Inde), et son projet d’un énorme barrage sur son cours supérieur, vient alimenter le conflit armé transfrontalier de basse intensité entre ces deux puissances majeures. Aussi, en relation avec le bouleversement climatique, la hausse démographique et le développement des besoins d’énergie, l’accaparement de l’eau des fleuves en aval pourrait devenir la cause principale ou immédiate de guerres transfrontalières, mais aussi de mouvements violents voire armés à l’intérieur des pays.

  • AGRICULTURE ET BESOIN D’EAU- Atelier animé par Monsieur Lucien FRAU- Le 12/05/21 à 16h.

Les pratiques agricoles sont diverses et à chacune d’entre elles correspond des besoins en eau spécifiques.

Que faire pour contrebalancer les effets des périodes de sécheresse et celles de surabondance ?

  • EAU ET INDUSTRIE, ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE LA CONSOMMATION D’EAU DANS LES PROCESSUS INDUSTRIELS- Atelier animé par Monsieur Lucien FRAU le 19/05/21 à 16h.

Pour y assister, inscrivez-vous en cliquant sur le lien http://www.mnle.fr/fame-2021/

 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plait écrivez votre commentaire !
S'il vous plait renseigner votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.