Les enjeux de l’énergie à travers la lutte menée par les travailleurs de la centrale de Provence à Gardanne.

C’est en coopération avec le syndicat CGT des travailleurs de la centrale de Gardanne que le mouvement national de lutte pour l’environnement est, depuis le début du conflit, solidaire de la défense et l’amélioration de cet outil remarquable .
Il en va des intérêts des populations concernées par cette hypothèse de plus en plus probante du sabotage industriel de la part de GazelEnergie .
Cette centrale est l’une des 10 plus grandes d’Europe. La tranche 4 produit 150 mégawatt à partir de la combustion de biomasse et la tranche cinq produit 600 mégawatt à partir de charbon.
Mais dans l’état actuel des choses, du fait des orientations politiques du gouvernement, la direction de la centrale de Gardanne a entrepris de licencier du personnel pourtant indispensable à l’entretien et au fonctionnement des différentes tranches.
La décision prise par les travailleurs et leur syndicat CGT de mettre la centrale sous surveillance par le personnel et les populations concernées, pour des questions de sécurité environnementale et de préservation de l’outil de travail, est toujours d’actualité.

Cet épisode des licenciements est d’ailleurs à mettre en corrélation avec la détérioration de la tranche biomasse et la détérioration de la tranche 5 au charbon. Malversation ou incompétence, je ne saurais vous le dire, quant aux aspects techniques de la remise en fonction optimale de l’ensemble de la centrale et de sa transformation en outil moderne de la transition énergétique, les travailleurs  de la centrale s’expriment en ce sens sur leur site et le feront lors de prochains entretiens, toujours en transparence, comme le prouve la conférence de presse du jeudi 17 février 2022, suivant l’évolution de la situation.

Le 7 février 2022 les travailleurs de la centrale de Gardanne ont été reçus par différents ministères qui n’ont eu aucune réponse sur le projet de modernisation qui devrait commence demain, l’ argent pour le réaliser et les moyens techniques sont présents.

La centrale de Gardanne est vitale pour répondre aux besoins essentiels des populations et des industries de notre région.
Je ne rentrerai pas dans les considération techniques de cette modernisation, et si vous voulez en savoir plus à la fin de ce document vous aurez les liens pour accéder à l’association créée par les travailleurs afin de promouvoir cette modernisation qui est un véritable ouvrage de transition énergétique tel que le MNLE approuve.
Il soutient ce projet car il est une passerelle pour avoir une énergie avec un impact sur l’environnement ayant des rejets de co2 en dessous des normes de rejet de CO2 imposées par la loi Macron dite de transition énergétique de 2019.
La centrale de Gardanne a aussi toute son utilité afin de relayer des centrales nucléaires telle que Tricastin, lors de la maintenance de celle-ci, voire de sa modernisation à elle aussi. Je rappelle que les centrales nucléaires sont évidemment des centrales thermiques avant tout, ce n’est simplement pas le même combustible.

Au lieu de cela, la précarisation énergétique gagne du terrain, tandis qu’un outil si précieux, avec des travailleurs qui ont à cœur leur métier sous un statut au niveau de leur responsabilité d’énergéticiens  ainsi que l’avenir de toute une région, où les gens doivent pouvoir se chauffer, préparer leur repas, pouvoir aller travailler dans des usines ou des entreprises qui puissent se fournir en énergie avec un coût raisonnable, sans parler des hôpitaux publics, des écoles,du transport et bien entendu au niveau des échanges commerciaux, le port de Marseille est déjà trop durement impacté par la désindustrialisation.

Ainsi c’est toute la façade méditerranéenne qui serait sinistrée avec cette direction, seulement aux ordres de milliardaires spéculant sur l’énergie, et l’inertie de ce gouvernement prouve sa complicité avec cette politique énergétique destructrice.
Vous pouvez déjà voir les effets pervers de cette politique énergétique sur votre facture d’électricité. Depuis que la centrale de Gardanne ne fonctionne plus comme elle le devrait, nous achetons de l’énergie électrique aux centrales thermiques d’Allemagne fonctionnant au charbon, l’Allemagne qui d’ailleurs vient de construire une nouvelle unité à 30 km de la frontière française.

Je laisse à votre réflexion ce genre d’hérésie économique et de gaspillage de ressource, qui est en train de se produire. Cette énergie transportée sur des centaines de kilomètres en pure perte, tout cela pour répondre à la spéculation du marché. Une spéculation d’ailleurs très bien décrite dans le remarquable film de Gilles Balbastre, Main basse sur l’énergie.
Gaspillage à la centrale de Gardanne mais aussi dans tout ce pays et même au-delà de ses frontières.
Et bien entendu du point de vue de l’énergie nous avons une réflexion commune que les travailleurs de la centrale de Gardanne ont d’ailleurs posé et à laquelle ils apportent leur réflexion, la question d’une transformation sociale qui réponde aux besoins de la majorité de la population et cette transformation sociale ne peut passer que par une énergie électrique produite en respectant l’ humain et l ‘environnement .
Ce qui va d’ailleurs de pair.
C’est donc un objectif fondamental que de moderniser cette centrale avec un personnel compétent et son statut pérenne afin que l’énergie redevienne un bien de l’humanité qui participe à son émancipation. Cette énergie électrique qui anime des machines et des robots en nous dispensant des tâches ingrates. La même aussi qui est indispensable à ce que nos foyer puissent être confortables.
Pour toutes ces raisons et considérations environnementales le MNLE continue à soutenir les travailleurs de la centrale de Gardanne.
Il s’agit non seulement de l’avenir de nombreuses familles, mais vous l’aurez compris à travers ces mots et ceux des travailleurs de la centrale de Gardanne, c’est un enjeu majeur de société.
Le MNLE continuera par communiqué à vous tenir informé de l’évolution de la situation restant solidaire du syndicat CGT de la centrale de Gardanne jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée pour la réintégration des travailleurs de la centrale et la remise en état et la modernisation de celle-ci.
Nous comprenons donc tous que ce projet de la centrale de Provence à Gardanne avec ses salariés dépasse aussi la dimension nationale, mais qu’il est un projet de transition énergétique pouvant être appliqué ailleurs, bien sûr des formes adaptées à chaque région. C’est un projet construit par les travailleurs afin de répondre à l’importance cruciale d’une énergie électrique qui doit être partagée. L’électricité n’est pas une marchandise, c’est une énergie naturelle que l’homme a su dompter et reproduire par son ingéniosité, et ce sont bien les travailleurs qui permettent à la fée électricité de nous apporter tant de bienfait.

Liens: https://cgt-centrale-de-gardanne.blogspot.com

Texte et photos Lucien FRAU pour le MNLE

 

La centrale de Gardanne           La grande cheminée

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plait écrivez votre commentaire !
S'il vous plait renseigner votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.